L'UDAF DES VOSGES CONTRE LA FERMETURE DE LA MATERNITÉ DE REMIREMONT
05 juillet 2016
LE LIVRE BLANC

Pour la Maternité et la Périnatalité à Remiremont.

Par le comité de défense de la maternité.









"Fermer une maternité en pleine activité : c'est mettre en péril l'avenir, le futur."


Vous avez probablement entendu parler de la décision de l'Agence Régionale de Santé de fermer la maternité de l'hôpital de Remiremont au nom de la mutualisation des moyens avec celle d'Épinal.

Les arguments de l'ARS
- Un seul site public d'accouchement pour le Bassin d'Épinal - Remiremont.
- Une natalité plus forte, notamment, horizon 2020 - 2030 dans l'axe Épinal-Thaon les Vosges où l'activité économique est prépondérante.
- Le vieillissement de la population dans les Vosges mis à part Épinal, ses environs et le sillon Épinal-Nancy.
- L'attractivité plus forte pour les médias dans le bassin d'Épinal que dans celui de Remiremont (Ceci n'est pas démontré dans les faits !)

Quelles solutions ?
L'on sait les difficultés même lorsque les élus se manifestent d'aller à l'encontre des décisions de l'ARS. Le Docteur Saad BOUSSOUF, chef du service "gynécologie obstétrique" de la maternité de Remiremont, se veut constructif : "Notre idée est de garder un plateau technique d'accouchement à Remiremont en mutualisant les forces médicales et en proposant un projet médical commun avec des gardes sur place de médecins. La collaboration avec les médecins d'Épinal est nécessaire".

Le refus d'un no man's land sanitaire entre Vesoul et Épinal
Il évoque ensuite les conséquences, si la décision de fermeture sèche était appliquée. Si la maternité venait à fermer, quelles en seraient les conséquences ? "La pédiatrie, la néo natalité, une part de la chirurgie gynécologique, la maison de naissance et même l'anesthésie partiraient avec cette fermeture. Ce n'est pas rien. Un désert médical avec risque que les équipes médicales explosent".

Une chose est certaine, ça ne peut pas être le tout (les 2 maternités publiques Épinal et Remiremont) ou le moins (une seule maternité à priori, celle d'Épinal).

Remiremont : une maternité pourtant en pleine activité
La maternité de Remiremont a comptabilisé 805 naissances en 2015 :
­ 619 Vosgiennes
­ 168 Hauts Saônoises
­ 9 mamans d'autres départements

Parmi les Vosgiennes, 561 viennent du Bassin de Remiremont,
38 de celui d'Épinal,
14 de celui de Saint-Dié,
7 de celui de Neufchâteau.


Plus de 800 naissances, c'est donc le plus grand chiffre en hôpital public du département des Vosges et c'est bien mieux que beaucoup de maternités en baisse suite au début de dénatalité constatée en 2015.

Rivalité avec Épinal
En terme d'activité, Remiremont est bien plus active qu'Épinal :
­ 3,6 fois plus de chirurgie gynécologique.
­ 1,5 fois plus d'accouchements (805 contre 540).
­ Sans oublier la chirurgie carcinologique (état du Cancer) au sein pour laquelle Remiremont est autorisé et pas Epinal.

Il y a certainement un compromis à trouver entre les 2 maternités en terme de garde gynécologique à cause de la baisse de la démographie médicale.
Remiremont, c'est aussi 200 IVG par an, de la chirurgie et médecine gynécologique.
Autre attrait qui aurait dû satisfaire l'ARS grande région, la maternité aux portes de la Haute Saône et de l'Alsace ratisse large (voir tableau ci-dessus).

Vous pouvez être solidaire de ce refus.

Deux comités de soutien se sont mis en place
­
- Un, lancé par une jeune association "Convergences citoyennes", née en Haute Moselotte après les élections départementales et qui en a fait un de ses chevaux de bataille. Elle a invité les associations, les syndicats, les citoyens à une manifestation le 9 Mars à Remiremont, un quart d'heure avant la réunion entre les acteurs locaux et l'ARS.
Quelques associations familiales du secteur de Remiremont y étaient présentes, entourées de plusieurs milliers de personnes. (Remiremont-Vecoux, Dommartin Les Remiremont, etc…).
Pour en savoir plus et signer leur pétition, vous pouvez rallier le contact : defense.materniteremiremont@gmail.com

Actuellement, il aurait recueilli 27 000 signatures, 15 000 par le Web et 12 000 sur papier au Centre Hospitalier de Remiremont.

­- L'autre initiative de soutien découle de François VANNSON, Président du Conseil Départemental et bien sûr, très attaché au Bassin de Remiremont. Il lance donc l'association "Naître à Remiremont".

Même si vous ne résidez pas dans le secteur de Remiremont, vous pouvez prendre part à cette action car ce qui se passe là peut survenir demain pour tout autre service hospitalier et médical.

Un département, comme le nôtre, doit veiller à un respect de l'aménagement du territoire surtout, quand l'équipement en question a une activité bien supérieure aux normes fixées par l'Administration pour une telle fermeture.

Position de l'UDAF

L'UDAF a donc voté unanimement contre cette décision de fermeture lors de son Conseil d'Administration du 14 Mars. Elle va entrer dans l'association "Naître à Remiremont" et y sera représentée par son Président Jean-Marie FONTAINE.

Complément au 29 Avril 2016

L'action des deux comités de soutien se structure
Depuis, l’UDAF a assisté le 19 Avril à une réunion du comité de défense en Mairie de Remiremont, en présence de M. GODFROY, Maire, Président du conseil de surveillance de l’Hôpital, Vice-Président de l’association "Naître à Remiremont", pour prendre connaissance du livre blanc élaboré par ce comité. Il comprend 12 pages d'informations objectives et toutes vérifiables (arguments démocratiques, géographiques, médicaux et socio-économiques).
Cette réunion nous a permis, en outre, d’avoir accès à plusieurs documents qui nous permettent de vous présenter un point d’étape sur l’évolution programmée des établissements publics de santé dans notre département. (Voir ci-dessous : ÉVOLUTION DE L’ORGANISATION DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTÉ DANS LE DÉPARTEMENT DES VOSGES).
Le livre blanc a été présenté à la presse le lundi 25 Avril au cours d’une conférence de presse, le jour même où s'est tenue à Remiremont une réunion conjointe des deux conseils de surveillance des hôpitaux d’Épinal et de Remiremont.
Au cours de cette réunion ont été présentés les résultats des trois missions d’expertises médicales diligentées par l’Agence Régionale de Santé sur le territoire de santé Épinal Remiremont sur trois filières de soins : néonatologie, pédiatrie et anesthésie-réanimation, en complément du premier rapport sur l'obstétrique déjà connu et, pour lequel, le livre blanc est déjà, en quelque sorte, une "contre-expertise". Cette réunion s'est tenue à huis clos et nous n'avons pas eu connaissance du contenu de ces expertises. Nous reproduisons ci-dessous la synthèse présentée en communiqué de presse de l'ARS.

Le rapport des experts
En juillet 2015, l’ARS a missionné quatre experts du Centre hospitalier régional universitaire de Nancy pour proposer, dans un cadre prospectif, une stratégie en matière d’offre de santé périnatale publique sur le territoire d’Epinal et de Remiremont. Les résultats de l’expertise sont présentés aux instances des deux établissements le 25 Avril.
L’expertise élaborée par le Pr Audibert (anesthésie), le Pr Hascoët (néonatologie), le Pr Morel (obstétrique) et le Pr Schweitzer (pédiatrie) est désormais finalisée et fait l’objet d’une présentation le 25 avril 2016 au Directoire ainsi qu’au Conseil de Surveillance des établissements d’Epinal et de Remiremont.
Les objectifs suivants ont accompagné la démarche des experts :
- pérenniser une offre de soins publique en Maternité sur le territoire,
- disposer d’un travail de prospective à moyen et long terme (5-10 ans),
- proposer des pistes pour un projet médical commun, cohérent, de qualité et couvrant une large palette de l’offre de soins publique.
Au regard des objectifs, les experts ont élaboré des propositions à partir d’un état des lieux précis du territoire. Ce dernier fait apparaître des éléments de tension, notamment sur la démographie médicale (ex : l’anesthésie), sur les problèmes d’attractivité des établissements ainsi que sur les éléments de démographie naturelle : baisse de la natalité -17% par rapport à la moyenne nationale de -12%, baisse du nombre de femmes en âge de procréer, plus particulièrement sur le bassin de Remiremont -26%.
Selon les experts, la démographie médicale et l’attractivité sont des leviers majeurs pour l’avenir des établissements afin de garantir la pérennité et la stabilité des équipes, ainsi que la qualité et la sécurité des soins.
L’analyse des experts démontre notamment que l’attractivité est liée à :
- la taille des structures (effet de seuil pour permettre des gardes sur place garantissant la sécurité pour les jeunes praticiens),
- la mutualisation des compétences permettant de couvrir les différents aspects des disciplines, - la possibilité de proposer des temps partagés et ainsi d’étoffer l’offre.
Leur réflexion met en exergue l’évolution sociologique des médecins (pratique en équipe, mode de vie, féminisation, …) qui impose dorénavant aux établissements d’offrir des conditions de travail optimisées, notamment en termes de pratique et de permanence des soins.
À la suite de ces constats, les experts formulent les recommandations suivantes :
- une équipe unique coordonnant la prise en charge sur les deux sites,
- un site unique pour les naissances,
- un seul site de garde pour les urgences pédiatriques,
- le développement d’une activité ambulatoire sur le site non dédié aux naissances.
Ces propositions et orientations formulées par les experts ont vocation à être intégrées dans les travaux d’élaboration du projet médical de territoire menés actuellement par les équipes d’Epinal et de Remiremont.
Pour mémoire, le volet "femme / mère / enfant" est l’une des 7 filières du projet médical, comme suit :
- femme / mère / enfant
- chirurgie
- médecine
- oncologie
- gériatrie
- urgences
- activités médico-techniques.
Afin de décliner concrètement le projet, le Dr Boussouf, chef de service de la maternité de Remiremont, sollicité par le Directeur général de l’ARS, a accepté la mission d’animer la filière "femme / mère / enfant" sur le territoire d’Epinal et de Remiremont.

Il faut donc rester vigilant et continuer à mobiliser notre environnement pour une issue satisfaisante à ce dossier. La pression citoyenne ne doit pas faiblir mais, au contraire, s'amplifier.

ÉVOLUTION DE L’ORGANISATION DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTÉ DANS LE DÉPARTEMENT DES VOSGES
La loi de modernisation du système de santé du 26 Janvier 2016 crée les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) pour permettre aux établissements de santé d’un même territoire de "mettre en œuvre une stratégie de prise en charge commune et graduée des patients dans le but d’assurer une égalité d’accès aux soins sécurisés et de qualité".
Pour tout établissement public de santé l’adhésion à un GHT est obligatoire. Elle repose sur un projet médical partagé qui sera le socle de la convention constitutive de chaque GHT.
Pour le département des Vosges, le GHT, préfiguré par l’Agence Régionale de Santé (ARS) "GRAND EST", concerne les centres hospitaliers d’ÉPINAL, GÉRARDMER, NEUFCHÂTEAU, REMIREMEONT, VITTEL, ainsi que les 10 hôpitaux locaux (BRUYÈRES, BUSSANG, CHÂTEL SUR MOSELLE, FRAIZE, LAMARCHE, RAMBERVILLERS, RAON L’ÉTAPE, SENONES, LE THILLOT, LE VAL MADON), c'est-à-dire la totalité des établissements publics de santé.
Dans ce périmètre de travail les établissements publics de santé ont vocation à faire émerger des filières de soins territorialisées répondant aux besoins des patients d’un même territoire.
Chaque groupe de travail des établissements de santé publique d’un même territoire préfiguré doit remettre pour le 20 Juin à l’ARS ses orientations stratégiques pour son projet médical partagé.
Ce délai doit permettre à l’ARS d’arrêter pour le 1er Juillet 2016, date butoir fixée par la loi du 26 Janvier 2016, la liste définitive des GHT de la région.
C'est donc en 2 mois qu'il va falloir trouver les ajustements pour que le GHT vosgien fonctionne dans les meilleures conditions possibles…Un vrai défi !

Faites nous part de vos réactions, nous pouvons aussi être porteurs de positionnements ou suggestions constructives.

Les autres actualités
09 mar. 2018 | CONFÉRENCE UNAFAM  Lire
18 déc. 2017 | FERMETURE FIN D'ANNÉE 2017  Lire
13 nov. 2017 | SORTIE DE L'ASSOCIATION FAMILIALE DE ST ETIENNE LES REMIREMONT  Lire
09 oct. 2017 | Prochaines animations de l'Association Familiale Rurale de Neufchâteau  Lire
04 oct. 2017 | SEMAINES DE LA PARENTALITÉ 2017  Lire
05 jui. 2017 | NOUVELLE ENQUÊTE EN LIGNE  Lire
17 nov. 2016 | DEUX NOUVELLES SYNTHÈSES EN LIGNE  Lire
27 oct. 2016 | RADICALISATION VIOLENTE, ENRÔLEMENT DJIHADISTE : FAMILLES, AMIS, SOYEZ VIGILANTS  Lire
27 oct. 2016 | MATERNITÉ DE REMIREMONT  Lire
27 oct. 2016 | SEMAINES DE LA PARENTALITÉ  Lire
27 oct. 2016 | NOVEMBRE : Bourses aux jouets et Vide-Coffres à jouets  Lire
03 oct. 2016 | DEUX NOUVELLES ENQUÊTES DE NOTRE OBSERVATOIRE DE LA FAMILLE  Lire
04 jui. 2016 | Assemblée Générale 2016 de l'UDAF  Lire
02 jui. 2016 | NOS DEUX NOUVELLES ENQUÊTES  Lire
18 mai. 2016 | BELLE REMISE DES PRIX À NOTRE CONCOURS DE DESSINS DU 70ÈME ANNIVERSAIRE  Lire
18 mar. 2016 | Présentation du site  Lire
23 jui. 2015 | 70 ANS DE L'UDAF DES VOSGES FÊTÉ EN 2016  Lire
Notre forum
Des questions ?